eyeteck-drone-racing-league
Drones et Evenements

Si la plupart des drones sont ou vont être limités à une certaine vitesse, il reste tout à fait possible de débrider ses petits appareils et voir le compteur de vitesse s’affoler. Envieux ou simple curieux de ces drones de course ? Alors découvrez les dernières actualités dans ce domaine bien particulier du drone. 

Quelle vitesse pour le drone le plus rapide du monde ?

C’est en mars dernier que le record du drone le plus rapide du monde a été fixé dans le Guiness World Record. 288 km/h, rien que ça ! C’est à la brillante équipe du DRL (Drone Racing League), et plus particulièrement à son co-directeur Ryan Gury, que l’on doit ce tout nouveau record à battre.

Le drone en question a été sobrement nommé DRL Racer X. Ce n’est pas seulement grâce à ses 800 petits grammes que l’engin arrive à maintenir une vitesse moyenne de 265km/h, c’est aussi et surtout grâce à ses quatre moteurs. Chacun carburant à plus de 40 000 tours par minute.

Une procédure simple a été mise en place pour valider le record : le drone DRL RacerX doit parcourir 100m aller et retour, permettant ainsi de mesurer la vitesse moyenne et la vitesse de pointe.

“Nous sommes très contents de mettre notre technologie au service de ce test, parce qu’on est vraiment à fond dans la vitesse, et dans le devoir de repousser constamment les limites des drones à DRL. L’obtention de ce record par Racer X représente le point d’orgue de nombreuses années d’innovations technologiques. Notre équipe constituée d’ingénieurs mondialement reconnus était plus qu’excitée de révéler le drone le plus rapide du monde” ~Nicholas Horbaczewski, Co-Directeur et fondateur de DRL.

L’édition 2018 – un incroyable événement à venir

L’année 2018 devrait donc voir des améliorations technologiques importantes sur ce modèle déjà couronné de succès. Signalons que la DRL organise chaque année une course internationale en fournissant aux pilotes leurs propres drones. Cette année 2018, l’édition française s’est tenue le 16 juin à l’Allianz Riviera de Nice et a réuni de nombreux passionnés du drone de course. Parmi les participants, Dunkan Bossion, déjà vainqueur du Drone Racing 2016.

C’est la première fois que des pilotes de drones s’affrontent en France. Au programme, du pilotage à la première personne grâce à des casques de réalité virtuelle. La sensation de vitesse devrait donc être particulièrement saisissante avec des modèles de plus en plus performants.

A l’issue de 6 courses qualificatives dans le monde, les finalistes se retrouveront en Arabie Saoudite pour les meilleures places du podium.

Comment ça “leurs propres drones” ?

Près de 600 drones sont construits par la Drone Racing League en prévision du championnat. Si le Racer X dont nous parlions plus haut a été conçu pour établir le record au nom de l’organisation, les drones fournis pour l’événement sont bien moins puissants – bien que très performants. Chaque drone sert une manche sur un ensemble (généralement) de 4 courses. Il est ainsi remplacé par un drone tout neuf, évitant tout risque de panne ou d’accident en vol. C’est bien dans un souci de parfaite équité que la DRL prête des drones absolument identiques à chaque participant.

Les récompenses du DRL

eyeteck-drone-course-nikko
Le Nikko Air Racing 220 FPV Pro – de chez DRL (35,99$)

Cette compétition méconnue des néophytes ou des simples pilotes de loisir offre pourtant aux meilleurs de très beaux prix ! En 2015, alors que ce sport est à peine médiatisé, une des premières courses de compétition fait gagner 25 000$ au premier arrivé. L’année suivante, c’est un adolescent de 15 ans qui remporta pas moins de 250 000$ ! Du simple au centuple, la première place du podium devient très juteuse.

Grâce de prestigieux sponsors, la DRL (et d’autres courses d’envergure internationale) devrait continuer de motiver les pilotes à participer à leurs événements et phases de sélection.

Comment devenir pilote de la DRL ?

Pour participer à ses événements, il n’y a pas vraiment de secret. Vous devrez vous plier au formulaire de sélection sur le site officiel de la DRL (et dans la langue de Shakespeare). Vous devez cependant savoir que la plupart des pilotes ont d’abord suivi un entraînement sur le jeu vidéo officiel de la DRL, ou a suivi une brève formation en amont.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.