eyeteck-berry-drone-armée
Drones du futur

Nous avions déjà parlé des drones dans le secteur militaire il y a quelques mois. De nouvelles tendances se dessinent et il y a fort à parier que les technologies développées par nos armées finiront par apporter leur lot d’innovations aux drones en général. Souvenez-vous : nous avions conclu par l’intérêt national indubitable de développer le drone et son usage au sein des armées. Non seulement ces derniers permettent une surveillance prolongée du ciel, mais ils sauvent aussi la vie des pilotes.  Il est maintenant temps de voir cela avec un rapide tour d’horizon des drones militaires autour du monde

Les drones militaires français

La base de drones militaires française est située à Cognac, en Charente. Il s’agit là d’un véritable centre de formation pour les futurs pilotes professionnels qui interviendront en zone de conflits. Le centre dispose donc d’un drone Male Reaper, et plusieurs autres drones de type Harfang. Moins imposants, ces modèles français sont également moins performants (notamment du point de vue de l’autonomie), mais permettent néanmoins aux futurs experts de se former aux différentes techniques liées au pilotage.

C’est du côté de l’autre base occupée par l’armée française, à Niamey (au Niger) que partent cinq Male MQ-9 Reaper. De part leur physionomie plus proches de petits avions, ces drones ont pas moins de 24h d’autonomie. Principalement utilisés pour repérer les groupes armés et aider à la progression au sol, ces drones Male Reaper (ou “drones de théâtre”) sont utilisés depuis peu au cours de l’opération Barkhane.

Vers un drone européen

Maquette du maquette MALE RPAS - premier drone européen
Maquette du maquette MALE RPAS – premier drone européen réalisé par Dassault, Airbus et Leonardo

Depuis 2015, une lettre d’intention est en cours en Europe. Le projet – qui devrait voir le jour en 2025 – devait réunir l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et, bien sûr, la France pour bénéficier d’un modèle de drone 100% européen. S’il est presque certain que ce drone sera  financé par Bruxelles, nous n’avons pour le moment aucune information sur le fait que l’appareil soit armé ou non.

La maquette de ce premier drone européen a d’ailleurs été dévoilée très récemment ce 26 avril 2018 !

Espérons que ces initiatives permettent à la France de rattraper son retard considérable sur les armées américaines ou israéliennes.

Les drones militaires : les américains précurseurs

Depuis le conflit du Golfe, les USA utilisent systématiquement des drones de repérages. Le véritable tournant s’opère dans les années 2000 puisque, à la suite de l’attentat du World Trade Center, les troupes armées américaines interviennent en Irak. Les drones déployés sont alors déjà capables de mener des frappes ciblées grâce aux drones. Les dommages collatéraux sont nombreux, et les civils sont souvent touchés par ces frappes.  Cette technologie n’en demeure pas moins très appréciée de l’armée américaine qui mobilise tous ses efforts de recherche à développer de nouvelles fonctionnalités.

On pensera notamment à la reconnaissance physique des cibles visées. Ce projet, rendu possible par l’automatisation des drones (comprenez qu’il n’y a aucun télépilote), vise à faire confiance à l’intelligence artificielle pour cibler véhicules et forces armées spécifiques. Digne d’un nouveau jeu Call-of-Duty, il est très probable que l’utilisation de ces drones soulève de nombreuses questions déontologiques, mais soit aussi sujette à des dérapages.

Armée russe et drones

Loin, très loin de ces considérations, l’armée russe en circulation son tout nouveau drone Forpost. A 3000 mètres de haut, et 5km, il est capable de détecter un individu ou un animal en toute discrétion. Ce drone intervient déjà en Syrie où il contrôle et repère les membres actifs de Daech. Malgré ces informations, il semblerait néanmoins que le plus grand pays du monde éprouve lui aussi des difficultés à rattraper son retard sur cette technologie.

Drones militaires israëliens

De petits drones d’Israël ont très récemment défrayé la chronique en lâchant des grenades lacrymogènes sur des manifestants de Gaza. Tout comme les Etats-Unis, Israël se dote de drones militaires très performants. Le Hermès 450 reste le modèle de prédilection des forces israéliennes. Simple drone de surveillance, il est maintenant capable de porter 600kg de missiles air-sol. Et ce n’est pas tout ! Il est aussi capable de voler à plus de 5000 mètres du sol, à 150km/h. Le tout, pendant 20 heures !

Pour plus d’information, c’est juste ici.

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.